NATURE DE L'ETRE

ET SENS DE L'EXISTENCE



Le Tout (il en faut forcément un, quel qu'il soit) est nécessairement infini. On ne saurait prétendre le contraire car sinon ce ne serait pas le tout, quelque chose d'autre le délimiterait.


Mais l'infini peut-il être un état effectif ? Pour « exister » effectivement, il faut être DELIMITé, avoir des caractéristiques. L'infini en soi ne peut pas être autre chose qu'une nécessité. Le « Tout » ne peut donc pas être « quelque chose » ou « quelqu'un ».

Le Tout restant une nécessité et non une réalité, ce qui « est » ne peut être rien d'autre qu'une évolution vers cet infini, contenant tous les finis possibles nécessaires pour réaliser cet infini. C'est la définition de l'univers,
simple donc à expliquer.


Nous sommes cette énergie de nécessité, à la recherche de l'infinité du Tout, mais toujours limité, sans qu'aucune limitation ne puisse manquer. Chacun de nous est une de ces étapes. Mais aussi sans qu'aucune limitation ne puisse durer puisque c'est l'évolution vers l'infini qui justifie tout état fini. Tous les finis deviennent absolument nécessaires, et de façon fractale,
tous en recherche d'infinité.


TEL EST CE QU'ON APPELLE « DIEU ».



Ce qu'on appelle « Dieu » est ce processus créateur perpétuel, source d'énergie dualiste éternelle (attractive par la nécessité de tendre vers l'infini qui reste toujours une tendance mais jamais un état), mais répulsive par le fait que toujours cet infini reste un BUT donc « extérieur » à ce qui peut être. C'est ce BUT qui engendre l'ENERGIE, à condition qu'elle soit limitée : si elle ne l'est pas ce n'est pas de l'énergie, et ce n'est pas un but. Or la Nécessité absolue de l'infinité est BUT, l'infini n'est jamais une réalité.
D'où la « vitesse » LIMITEE de l'énergie.


Cette impossibilité du But engendre le TEMPS éternellement (puisque le But est toujours repoussé).

Tandis que le fait qu'il y a toujours un « extérieur » (extérieur à toute étape finie en route vers l'infini) engendre l'ESPACE, c'est-à-dire la CONSCIENCE.


Cette dualité répulsion-attraction, qui est aussi espace-temps, et peut encore s'appeler CONSCIENCE-AMOUR,
est donc l'ENERGIE MAGNETIQUE.
Elle naît à tout instant et ne peut cesser. L'univers n'a donc pas d'origine dans le temps. Même si on peut toujours chercher son passé.


L'Energie magnétique constitue donc toute chose (y compris la « gravitation » qu'elle manifeste dans certaines circonstances, ce qui permet d'unifier les "champs" de la Physique), y compris l'esprit (c'est la même chose vue de l'intérieur), et y compris toute particule atomique ou astre, forcément dualiste, attractif et répulsif, car là où la nécessité d'infini se heurte à son impossibilité, c'est-à-dire partout, il y a conscience de MATIERE, de résistance absolue, qu'on appelle « inertie ». Cette opposition, donc la conscience, est toujours située au centre de cet infini potentiel (sans limite dans aucune direction), potentiel devenu espace à parcourir dans un temps sans limite. Nous sommes donc tous, y compris tous les êtres de l'univers, à la recherche de notre infinité inaccessible, qui néanmoins nous crée et nous guide vers nous-même, et c'est pourquoi on dit que « Dieu » est tout et anime tout, et que tout est spirituel.


Chacun des finis, chacune des limites, y compris ce qui n'existe pas encore, et donc tout ego, toute personnalité toujours limitée, est à la fois indispensable, aussi nécessaire que l'infini qu'elle permet de réaliser progressivement (nous engendrons « Dieu » à nous tous) et unique. Chaque ego, si imparfait puisse-t-il sembler par comparaison, est indispensable au Tout. Mais il est absurde de comparer puisque tout est nécessaire, Tout permet de réaliser le Tout progressivement, sans aboutissement possible. La conscience, qui s'avère être un processus unique mais sous toutes les formes, est donc éternelle. Donc toutes ces individualités que nous sommes, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, animées ou inanimées en apparence, sont également uniques et nécessaires. Il serait absurde que dans l'infini des possibles il y ait deux fois la même chose, ou qu'il y manque quelque chose.


Dieu ne serait pas l'origine de l'univers mais en serait le But ?

Youpi, la vie est simple. Et merveilleuse à condition de la comprendre.



Vos commentaires et votre e-book gratuit,
et plein d'infos si vous en voulez plus.








MENTIONS LEGALES
nature du reel